La question du poids en compétition


J'ai rédigé cet article en réponse à un sondage réalisé sur l'excellent site
Play-fitness.fr.
Le débat était le suivant: "Quel est votre avis sur la difficulté des poids légers à s’imposer aux CrossFit Games ?"

La majorité des répondants était alors favorable au fait de fixer les charges à soulever en pourcentage de poids de corps.
A mon avis cela n'est pas la solution et je pense que cette décision ne ferait que fausser les résultats.

Pour développer mon opinion je vais simplement étudier d'un point de vue purement mathématique une épreuve qui en a fait trembler plus d'un aux Games de 2013: le LEGLESS ("sans les jambes"). Il s'agit d'un épreuve simple à étudier puisque mesurable et relativement bien équilibrée entre charge et poids de corps.

 

L'épreuve consistait en cela:

27 Thrusters à 43Kg
4 Montées à la corde sans les jambes
21 Thrusters à 43Kg
3 Montées à la corde sans les jambes
15 Thrusters à 43Kg
2 Montées à la corde sans les jambes
9 Thrusters à 43Kg
1 Montée à la corde sans les jambe

 

L'épreuve était assortie d'un time cap de 10 minutes que nous ne prendrons pas en considération pour cette analyse.
Nous allons simplement comparer deux extrêmes: l'athlète A dont le poids de corps est de 75Kg (par exemple Josh Bridges) et l'athlète B pesant 95Kg (au hasard Jason Khalipa).

Legless croffit Games 2013

Ces deux premiers tableaux représentent la charge totale soulevée par chaque participant au terme de l'épreuve.

En ce qui concerne le grimpé de corde, après avoir visionné la vidéo des Games, j'ai considéré que cela revenait, pour une ascension, à effectuer un saut puis 5 tractions à un bras soit 6 répétitions au poids de corps.


La première chose que l'on constate c'est que sur un WOD de ce type le poids de corps plus élevé de l'athlète B génère d'emblée une importante surcharge: +1200Kg en fin d'épreuve soit 16% de plus (cela équivaut à environ 28 répétitions supplémentaires aux Thrusters ce qui est non négligeable même à ce niveau).

En revanche en nombre de poids de corps, l'athlète A est cette fois pénalisé puisqu'il a soulevé ce dernier 9 fois supplémentaires par rapport à l'athlète B (cela équivaut à 16 Thrusters supplémentaires, également non négligeable mais inférieur à la surcharge de l'athlète B).

D'emblée on remarque que l'athlète B paye son aisance plus importante sur les charges en devant en soulever une tonne de plus que l'athlète A dans le même temps.
 

Ajustons maintenant la charge soulevée par l'athlète A de façon à ce que cette charge représente le même pourcentage de poids de corps pour les deux athlètes (le calcul a été le suivant: 43/95*75=33.9Kg).

Et voyons ce qu'il se passe:
Legless ajusté

Cette fois la différence en terme de nombre de poids de corps est totalement nivelée puisque l'athlète A et l'athlète B soulèvent chacun 92.6 fois leur poids de corps lors du Metcon.

En revanche la différence en terme de charge absolue s'accentue encore et l'athlète B devra cette fois soulever près de deux tonnes supplémentaires par rapport à l'athlète A: +1855Kg soit cette fois 27% supplémentaire (cela ne représente pas moins de 43 Thrusters supplémentaires soit presque qu'autant que les premier et deuxième rounds réunis !!!).

On voit donc bien qu'en pensant résoudre un problème on en crée un autre. Est-ce réellement envisageable et surtout équitable lors d'une compétition de demander à un athlète de soulever deux tonnes de plus que son adversaire dans le même temps (en l'occurrence 10 minutes)? Cela représenterait un effort supplémentaire à fournir considérable pour simplement espérer égaler la performance de son concurrent.

Que dire ensuite des résultats? L'athlète A a gagné l'épreuve mais en soulevant deux tonnes de moins que son adversaire. Est t-il dans ce cas réellement le meilleur des deux?

 

Voilà mon point de vue: vouloir ajuster les charges en fonction du poids de corps est un erreur stratégique qui, loin de résoudre efficacement le problème, amènera certainement encore plus de questions, de suspicion et de comparaisons liées au poids.

Ce que je souhaite en regardant les Games à la TV c'est connaître le meilleur athlète, c'est à dire l'athlète le plus adapté à ce sport. Si le plus adapté aux épreuves proposées est le plus lourd et bien soit, c'est la dure loi du sport qui compare avant tout des capacités physiques liées en bonnes parties à la morphologie de l'athlète.
Cela viendrait-il a l'esprit de certains de demander au Kenyans de porter un gilet lesté lors du marathon car trop petit et trop légers vis à vis des athlètes occidentaux ??? Non car les plus adaptés à ce sport ce sont eux et personne ne conteste cela...


 

comments powered by Disqus